Françoise Breut

Françoise Breut ou l’histoire de ma première embauche

Françoise Breut

Le téléphone sonne. La voix de Charles Bensmain, boss de Auguri Productions, manageur, tourneur de F.B, serais-je intéressé de tourner avec la dame ? Je suis un peu abasourdi. On ne se connait pas mais lui m’a vu sur scène avec Purr, mon groupe. Euh…une seconde… je réfléchis, un grand OUI !

Répétitions à Rennes. Je suis le plus jeune et c’est ma première expérience parmi des musiciens tels que Dominique A (que je chéris), Olivier Melano (déjà vu au côté de Christophe Miossec), Sacha Toorop et la petite dame réservée à la voix si belle. Et c’est parti pour un an de tournée autour de l’album ‘Vingt à trente mille jours’ en majeur partie composé par Domique A avec la participation de Philippe Katerine, Pierre Bondu… (J’oubliais ! On s’était déjà croisé une fois en Espagne à Ronda, alors que je venais récupérer le matériel utilisé pour l’enregistrement dudit album).

J’ai beaucoup appris. Je me souviens encore des tous premiers concerts. L’équipe était parfaite, humainement parlant et musicalement aussi, tous étaient et sont d’excellents musiciens. Le cognac était bon, j’étais jeune, à la fin de la tournée j’avais pris huit kilos mais à cet âge, on s’en fout.

Et depuis ce temps et bien je n’ai jamais cessé de continuer à faire ce métier là !

Stéphane Bouvier